Mozilla

Rapport annuel de Mozilla

Foire aux questions

Quels sont les principaux projets de Mozilla pour l’année à venir ? Quelles innovations comptez-vous développer ou encourager ?

Le navigateur web Firefox est et restera un pilier fondamental des avancées de Mozilla et d’Internet dans son ensemble.

Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla, est entièrement basé sur le HTML5. Aujourd’hui, 50 % des 2,3 milliards d’internautes dans le monde surfent sur le Web principalement au moyen d’un terminal mobile, un chiffre qui devrait encore croître. Avec Firefox OS, Mozilla s’est attachée à développer une plate-forme web entièrement ouverte et standardisée pour faciliter l’innovation. Nous avons mis au point des technologies et API qui ont contribué à faire du Web une ressource viable et attractive et entendons désormais encourager l’adoption du HTML5 pour les plateformes mobiles.

Grâce à notre programme Mozilla Webmaker, des millions d’internautes ont la possibilité de participer activement à la création des prochaines fonctionnalités du Web. L’objectif est d’éduquer au maximum les consommateurs aux technologies web grâce à des outils et de programmes de formation qui stimulent leur créativité sur la toile.

À quoi mesurez-vous votre réussite ?

Chez Mozilla, nous mesurons le succès aux améliorations que nous apportons à la santé globale du Web et aux progrès dont les utilisateurs et les développeurs peuvent profiter. Nous réussissons quand les gens adorent les produits que nous élaborons, et quand d'autres entreprises créent en s'inspirant des fonctionnalités auxquelles nous tenons pour élaborer des produits compétitifs. Par exemple, la récente implémentation de l'option « Ne pas me pister » dans Google Chrome représente un succès pour Mozilla et sa mission.

Contrairement à nos principaux concurrents, notre réussite tient à la liberté de choix que nous offrons aux consommateurs, des logiciels qu’ils souhaitent utiliser mais aussi à leur degré de participation en ligne et des moyens mis en œuvre pour bâtir un meilleur Internet. L’expansion de notre communauté de contributeurs, la multiplication des versions localisées de nos logiciels et l’intensification de la concurrence sur le marché des navigateurs web sont autant de signes que nous nous approchons de notre but et que les choses avancent dans le bon sens.

Quel chiffre d’affaires a généré Mozilla en 2011 ?

Le chiffre d’affaires total déclaré par Mozilla (la Fondation Mozilla et toutes ses filiales incluses) pour 2011 s’élève à 163 millions de dollars, soit environ 33 % de plus qu’en 2010.

Quelles sont les sources de revenus de Mozilla ?

L'essentiel des recettes de Mozilla provient des fonctionnalités commerciales et de recherche incluses dans Firefox dans le cadre de partenariats avec les plus grands éditeurs de moteurs et services de recherche comme Google, Bing, Yahoo, Yandex, Amazon, eBay et d’autres. Mozilla est également financé par des dons et subventions de particuliers et d’entreprises, en hausse significative, ainsi que par les revenus de ses actifs.

Envisagez-vous de conclure d’autres partenariats pour diversifier vos sources de revenus ?

Nous collaborons déjà avec des partenaires de premier plan à l’international et cherchons toujours de nouvelles possibilités de partenariat et de diversification de nos sources de revenus. Notre objectif est de continuer à développer des produits innovants qui permettront aux utilisateurs de profiter de tout ce qu’Internet peut leur offrir. Cette démarche nous guidera vers des sources de revenus servant tant notre mission que les intérêts de nos utilisateurs.

Certains grands projets de la Fondation Mozilla, comme Collusion, ont été subventionnés par des organismes tels que la Fondation Ford.

Où en sont les partenariats de Mozilla avec les éditeurs de services de recherche ?

Nous collaborons actuellement avec plusieurs éditeurs de services de recherche dans le cadre de partenariats spécifiques à chaque marché. En décembre 2011, suite à la conclusion d’un nouvel accord, Google est devenu le moteur de recherche par défaut de Firefox. Notre collaboration de longue date est donc reconduite pour trois années supplémentaires. Les termes de cet accord commercial sont toutefois confidentiels. Nous ne sommes donc pas autorisés à les divulguer.

Qu’en est-il du partenariat commercial entre Mozilla et Bing ?

Bing fait partie des moteurs de recherche des versions américaines de Firefox. Nous nous partageons les recettes du trafic généré par Firefox sur le service de recherche de Bing, conformément à notre accord.

Comment évolue votre collaboration avec Yandex ?

Depuis la conclusion de notre nouvel accord avec Google, ce dernier est le moteur de recherche par défaut des versions russes de Firefox. Yandex reste néanmoins présent dans la liste des plug-ins de recherche préinstallés.

Nous continuerons d’explorer de nouvelles pistes de partenariat avec Yandex, notamment le lancement conjoint d’une édition du navigateur Firefox personnalisée par Yandex et l’intégration des services de recherche de Yandex à d’autres versions régionales de Firefox.

Quels types d’accords commerciaux avez-vous conclus avec les acteurs du marché du mobile ?

Mozilla has announced a commercial partnership with Telefónica for Firefox OS. The specific terms of the agreement are subject to traditional confidentiality requirements. We are developing new partnerships with additional OEMs and operators, which will be announced in due course through 2012 and into 2013. We also have numerous arrangements with app publishers who will be included in Firefox Marketplace.

Quelles recettes escomptez-vous pour l’année à venir et sur quels modèles commerciaux et de revenus miserez-vous ?

Il est encore trop tôt pour se prononcer à ce sujet. Notre priorité est de concevoir des offres en réponse aux besoins des utilisateurs, développeurs et opérateurs. En parallèle, nous recherchons constamment de nouvelles opportunités de revenus servant tant nos intérêts que ceux de nos utilisateurs.

Comment comptez-vous vous imposer sur le marché des smartphones face aux géants Apple et Google ?

Pour Mozilla, le Web est la meilleure des platesformes pour innover, créer de nouveaux liens, partager et bâtir un monde conforme à ses attentes. Avec Firefox OS, Mozilla a créé un système d’exploitation entièrement basé sur les standards ouverts du Web. Le HTML5 gagne progressivement du terrain, séduisant un nombre croissant de développeurs. Ce langage a également fédéré tout un écosystème de développeurs qui créent des applications pour navigateurs web de bureau, tandis que l’AppStore et Android proposent déjà quantité d’applications en HTML5.

Avec combien d’opérateurs avez-vous signé un partenariat pour Firefox OS ?

Les premiers terminaux sous Firefox OS devraient être lancés en Amérique latine début 2013 par Telefónica. Parmi les autres opérateurs internationaux partenaires, citons Deutsche Telekom, Etisalat, Smart, Sprint, Telecom Italia et Telenor, qui devraient également commercialiser des terminaux sous Firefox OS courant 2013.

À quels équipementiers ferez-vous appel ?

TCL Communication Technology (détenteur d’Alcatel) et ZTE seront les premiers à fabriquer des terminaux sous Firefox OS. La liste de nos équipementiers partenaires devrait bientôt s’allonger.

Quand verrons-nous ces terminaux aux États-Unis ou encore en Europe ?

Les premiers terminaux Open Web seront lancés en Amérique latine début 2013. Les marchés suivants seront dévoilés ultérieurement.

Quel business model avez-vous choisi pour Firefox Marketplace  ?

En plus d’offrir aux développeurs l’opportunité de découvrir des nouveautés, de distribuer leurs applications et de monétiser leurs contenus, Firefox Marketplace pourra être personnalisé par nos partenaires. À titre d’exemple, en partenariat avec Telefónica, nous intégrerons aux terminaux une fonction de facturation directe qui permettra aux propriétaires des applications téléchargées via Firefox Marketplace de facturer directement les abonnés de Telefónica. Il ne s’agit que d’une option. Les développeurs resteront libres du choix de la méthode de facturation. Toutes les méthodes de paiement sont détaillées dans le guide Telefónica Marketplace Payments Guide.

Quelles sont vos prévisions de croissance pour 2013 sur les marchés des ordinateurs fixes, des terminaux mobiles et des systèmes d’exploitation ?

Il est encore trop tôt pour se prononcer.